top of page

Communier toujours comme si c’était la première fois

Édito du dimanche 11 juin

par le diacre Hervé Lejeune

pour les Clés, feuille d'information paroissiale


Communier toujours comme si c’était la première fois


Nous fêtons ce dimanche le Saint-Sacrement, la Fête-Dieu : la présence réelle de Jésus-Christ dans le pain et le vin consacrés pendant la messe. L’adoration du Saint-Sacrement et l’Eucharistie nous renvoient à la réalité de la communion au Christ ressuscité, vivant et présent parmi nous aujourd’hui et pour toujours.

Le pain que nous rompons, n’est-il pas communion au corps du Christ ? nous dit saint Paul (1 Co 10, 16). L’évangile de ce dimanche (Jn 6, 51-56) est plus explicite encore. Le Christ dit aux foules des Juifs : Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement […] Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle […] Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui.

Pensons spécialement, parce que c’est la période des premières communions, à tous ces enfants qui communient pour la première foi. Ils font leur première rencontre avec Jésus dans le sacrement de l’Eucharistie. C’est vertigineux pour eux, non ?

Cette rencontre les interroge, nécessairement. Comment rencontrer Dieu aujourd’hui alors qu’il a vécu il y a plus de 2000 ans, est mort sur la croix et a été mis au tombeau ? Mais voilà, Dieu, notre Père, l’a ressuscité, et il est vivant, avec nous, et c’est pourquoi nous pouvons le rencontrer dans l’Eucharistie. Nous ne le voyons pas avec nos yeux. Nous le voyons avec les yeux de la foi, dit le Pape François. Nous le voyons parce que nous croyons.

Faire sa première communion, c’est vouloir être chaque jour plus unis à Jésus, grandir dans l’amitié avec lui et désirer que les autres puissent aussi bénéficier de la joie qu’il veut nous donner. L’Eucharistie, c’est aussi, pour tous ces jeunes, la communion fraternelle avec tous les membres de notre Église. Notre Pape résume ainsi à tous ces jeunes notre identité chrétienne : Dieu est notre Père, Jésus est notre Frère, l’Église est notre famille, nous sommes frères et notre loi est l’amour. La première communion n’a de sens que si elle est suivie de nombreuses autres sur un chemin de croissance dans la foi.

Pour nous, les « grands », ces premières communions, sont une invitation, à chaque fois que nous communions, à penser que c’est toujours la première fois ; celle où nous nous sommes émerveillés, laissés toucher et saisir par l’amour de Dieu. Non pas passivement, mais pour que nous conduisions notre vie de foi avec le Christ.

Merci Seigneur pour l’Eucharistie, sacrement de ta présence.

Hervé Lejeune, Diacre

Textes du dimanche



Comentários


bottom of page